Alliance de la Brie 77 Football Club : site officiel du club de foot de GRISY SUISNES - footeo

Le onze type de D1 féminine

8 mai 2015 - 21:24

Avant de se concentrer sur la Coupe du Monde 2015 au Canada, place ce week-end à la vingt-deuxième et dernière journée de championnat de France de D1 Féminine. Pas de suspense puisque l’Olympique Lyonnais a décroché son neuvième titre national consécutif. Les Rhodaniennes devancent le Paris Saint-Germain qui disputera la finale de l’UEFA Women Champions League le 14 mai prochain. Avec la complicité de Patrice Lair, ancien entraîneur de Montpellier et de l’OL Féminin et consultant pour Eurosport, Foot Mercato vous propose de découvrir le onze type de la saison 2014-2015. Une équipe impressionnante qui évoluerait en 4-4-2 et où figurent logiquement de nombreuses joueuses de l’OL et du PSG, mais également quelques talents prometteurs.

Katarzyna Kiedrzynek (PSG) : la Polonaise âgée de 24 ans a été un dernier rempart solide. Neuf, c’est le nombre de buts encaissé par Paris cette saison. Une statistique à laquelle la gardienne est loin d’être étrangère. « C’est une très bonne gardienne. Elle a une bonne prise de balle et des qualités au niveau des sorties. Je l’ai trouvé performante en Ligue des Champions », nous explique Patrice Lair. En effet, Kiedrzynek a été décisive lors de la demi-finale de Champions League face à Wolfsburg. Un élément sur lequel compte le PSG puisque la jeune femme a prolongé récemment son contrat jusqu’en 2018.

Jessica Houara (PSG) : sérieuse et appliquée dans son couloir droit, la joueuse de 27 ans a été une des pièces essentielles de la défense parisienne. Cette saison, elle a disputé 18 rencontres sous le maillot du PSG. « C’est une fille qui a énormément progressé à son poste. Au départ, c’était une joueuse excentrée. Elle s’est retrouvée au poste de latérale. Grâce à son expérience, quand elle monte offensivement elle a une qualité de centre et de percussion. Elle est très endurante ». Des qualités qu’elle apportera aux Bleues, elle qui participera au Mondial dans quelques semaines.

Griedge Mbock (EAG) : à 20 ans, la Guingampaise a le talent et l’avenir devant elle. « C’est la jeunesse, la puissance, l’avenir. Elle a des qualités hors normes » s’enthousiasme Patrice Lair. Cette saison, elle a disputé 20 matches. Chose importante, elle a trouvé le chemin des buts à cinq reprises en D1. Pas mal du tout pour une défenseur. Une pépite qui participera elle aussi au Mondial 2015 avec les Bleues.

Wendie Renard (OL) : la Martiniquaise est la force de tranquille de l’Olympique Lyonnais. A 24 ans, elle est déjà l’une des cadres de son équipe mais également de l’Equipe de France Féminine dont elle est la capitaine. « Wendie, c’est l’expérience malgré son jeune âge. C’est la maturité, la vitesse. Elle au aussi des qualités de jeu long ». La joueuse d’1m85 est aussi capable de marquer. La preuve, elle a claqué 10 buts en 20 matches de championnat cette saison.

Amel Majri (OL) : la joueuse formée à Lyon complète ce quatuor défensif de choc. À 22 ans, la Franco-Tunisienne s’est installée dans le couloir gauche des Gones. Polyvalente et capable de jouer au milieu, elle a marqué 8 buts en 19 matches cette année. « Même si elle a été un peu blessée sur la fin, Amel a fait une très bonne saison. Sur l’ensemble de l’année, je la mettrai elle plutôt que Laure Boulleau. Même si Laure a elle aussi fait une bonne saison ».

Amandine Henry (OL) : Impressionnante, voici comment décrire en un seul mot la milieu de terrain lyonnaise. Ce n’est pas Patrice Lair qui dira le contraire : « Amandine c’est la puissance. Elle a des qualités incroyables. C’est certainement l’une des meilleures milieux de terrain au monde ». Son bilan pour le moment cette saison est de 19 matches et un but en championnat. Mais elle a surtout été l’un des éléments forts qui a mené l’OL au titre en D1 et à la victoire en Coupe de France Féminine.

Shirley Cruz (PSG) : la footballeuse originaire du Costa Rica a apporté son expérience mais aussi son talent à l’équipe du PSG cette année. Outre ses 7 buts en 16 apparitions cette saison, elle s’est montrée solide et rigoureuse dans l’entrejeu francilien. « C’est une joueuse exceptionnelle. Elle l’a encore démontré sur la Coupe d’Europe. Shirley a des qualités de conservation de ballon, de percussion et surtout un grand talent ! ». Pas étonnant qu’elle soit nommée pour le titre de meilleure joueuse de la saison au Trophée UNFP.

Lara Dickenmann (OL) : pour sa dernière saison avec l’OL, la Suisse de 29 ans a été tout simplement excellente. « C’est la joueuse complète, élégante, capable de jouer pied gauche comme pied droit, précise Patrice Lair. Elle est aussi capable de dribbler, de centrer, de marquer. C’est une grosse perte pour Lyon (elle va rejoindre Wolfsburg, Ndlr). C’est une joueuse irremplaçable ». L’hyperactive Dickenmann a marqué 10 buts en 20 rencontres. Un bilan qu’elle pourrait encore améliorer lors de la dernière journée face à Guingamp.

Ada Hegerberg (OL) : arrivée cette année entre Rhône et Saône, la Norvégienne s’est très vite adaptée au championnat de France féminin. « Pour sa première saison en D1, elle en est quand même à 26 buts (en 21 matches). Ce qui est énorme pour une jeune joueuse de 19 ans. Elle a encore une marge de progression, souligne Patrice Lair. Elle a un gabarit impressionnant. C’est surtout une fille très bonne dans le replacement et très efficace. Elle a un bon jeu de tête qui peut faire la différence ». Une bonne pioche donc pour l’OL Féminin.

Lotta Schelin (OL) : Si Patrice Lair aurait plutôt aligné la Parisienne Fatmire Alushi en numéro 10 (voir remplaçantes), nous avons opté pour une attaque avec deux pointes où prendrait place la Suédoise Lotta Schelin. Difficile de passer à côté d’elle. Elle est actuellement la meilleure buteuse du championnat de France Féminin avec 32 réalisations en 20 matches. La serial buteuse de 31 ans est logiquement nominée pour obtenir le titre de meilleure joueuse de la saison lors des Trophées UNFP.

Eugénie Le Sommer (OL) : l’attaquante est aussi nominée aux Trophées UNFP pour le titre de meilleure joueuse. Deuxième meilleure buteuse du championnat de France derrière Schelin, la Lyonnaise de 25 ans a claqué 28 buts en 21 apparitions cette année. « Elle a passé d’énormes caps cette saison. C’est l’une des meilleures buteuses de Lyon. Au niveau de l’Equipe de France, c’est la meilleure attaquante. Sa complicité avec Gaëtane Thiney est intéressante. C’est une très bonne joueuse. Elle est jeune et peut encore progresser ». Prochain objectif pour elle : la Coupe du Monde 2015. À elle de jouer !

Remplaçantes :

Sarah Bouhaddi (OL) : Elle a été un dernier rempart quasi infranchissable cette saison. Une équipe de Lyon qui possède la meilleure défense de la Ligue. La gardienne a joué 17 rencontres de championnat et s’est même payé le luxe de marquer un but.

Camille Abily (OL)  : toujours aussi précieuse pour Lyon, la milieu de 30 ans a apporté son expérience du haut niveau mais aussi sa polyvalence. Capable de jouer milieu offensive mais également d’être à la récupération, elle totalise 13 buts sous le maillot lyonnais cette saison.

Kenza Dali (PSG) : Elle a beaucoup progressé. Elle est capable de jouer sur les côtés. A 23 ans, la Française a en effet évolué cette saison. Avec 11 buts en 17 matches, elle est la deuxième meilleure buteuse parisienne cette saison derrière Marie-Laure Delie.

Fatmire Alushi (PSG) : pour Patrice Lair, l’Allemande aurait pris place au poste de numéro 10 dans cette dream-team qui aurait évolué en 4-2-3-1. Vitesse, technique et élégance, Alushi a tout pour elle. « C’est un énorme talent. Elle a des qualités de passe hors-normes. Comme Shirley Cruz, c’est une joueuse qui peut être décisive ». Avec 14 matches au compteur pour le moment cette saison, elle a trouvé la mire cinq fois.

Sofia Jakobsson (Montpellier) : capable de jouer dans l’axe comme sur une aile, la Suédoise de 25 ans a été l’un des atouts numéro un de Montpellier, finaliste de la Coupe de France. « Je l’ai trouvé assez énorme sur la deuxième partie de saison. Elle a aussi été très bonne en Coupe de France. C’est une joueuse qui m’a surprise en 2015 ». Son bilan est actuellement de 13 buts en championnat.

Commentaires

0-5
veteran 2 / grande paroisse 1 an
veteran 2 / grande paroisse et 4 autres : résumés des matchs 1 an
veteran 2 / grande paroisse et 4 1 an
4-0
provins / veteran 2 1 an
0-3
veteran 1 / sc briard 1 an
0-2
veteran 1 / nandy 1 an
2-1
la foret / senior 1 1 an
u 11 equipe 2 et 8 autres 1 an
u 11 equipe 2 et 8 autres 1 an
0-2
anciens 1 / NANDY F.C. 1 an
anciens 1 / NANDY F.C. : résumé du match 1 an
3-0
CRISENOY US / ANC 1 1 an
CRISENOY US / ANC 1 : résumé du match 1 an
3-8
ANC 1 / AS BOMBON 1 an
ANC 1 / AS BOMBON : résumé du match 1 an

UN VRAI PLUS

                

Notre club est "CLUB AMBASSADEUR" de l'ESTAC (TROYES).

A LA RECHERCHE DE PARTENAIRES

Si un club de foot ne serait rien sans ses joueurs, ses dirigeants et ses bénévoles, il ne serait pas grand chose sans ses partenaires.

C'est pourquoi, aujourd'hui, le club fait appel aux sponsors pour se développer et tout simplement continuer d'exister.

Plusieurs types de sponsoring peuvent nous aider à faire progresser notre club:

  • Dons financiers
  • Achat d'un jeu de maillots + shorts + chaussettes revêtus du logo du sponsor
  • Achat d'équipements (ballons, sacs...)
  • Dons de lots susceptibles d'être distribués lors de nos manifestations (tournois, tombolas, loto)

INTERET FISCAL:
Les entreprises peuvent déduire de leur résultat imposable les versements qu'elles effectuent au profit d'une association sportive à but non lucratif!

Alors si vous connaissez une entreprise autour de vous qui voudrait aider le club, n'hésitez pas à les diriger vers nous!